EXPOSITIONS

quinzaine-titre

 

quinzaine1

 

quinzaine2

 

qinzaine3

 

quinzaine4

quinzaine-logo

 

 

bizarre

 

 

du 11 mars au 22 avril 2017

 

Une programmation bizarre. Poétique, en clin d’oeil à Jacques Prévert. Surréaliste.

Surprenante. Mystérieuse.

Qui laisse « Baba ».

On appelle souvent bizarre, ce qu’on n’a pas encore vu, ce qu’on ne connaît pas, ce qui est trop en avance, ce qui ressemble à un rêve, ce qui nous fait un peu peur, ce qui nous interroge et nous remue beaucoup. N’est-ce pas une définition de l’art ?

Du biz’art.

Avec un danseur fin comme un elfe russe. Rude et farineux comme un sorcier. (Merci à la scène nationale d’Aubusson qui nous l’a fait découvrir). Avec une lanceuse de couteaux roulée comme une bucheronne, qui affronte la mort.

Avec une exposition (hommage à Jacques Carelman) qui présente des objets introuvables et qui pourtant existent. Des objets rieurs qui détournent notre quotidien.

Bizarre.

 

 


 

 

2 SPECTACLES POUR UN SAMEDI

samedi 11 mars 2017

3 séances : 16h30 / 18h30 / 20h30

Tarif programme double (“Missy Messy et Caterina” et “Dumy Moyi)”

Tarif 16€, 6€, 4€ / Spectacles conseillés à partir de 12 ans / Durée de la séance : 1h environ

(10 min + entracte + 30 min)

 

 

 

Lanceuse de couteaux mystèrieuse

MISSY MESSY ET CATERINA

Morgane Defaix et Missy Messy

 

Missy Messy et Caterina, est un nouveau duo comme on n’en a jamais vu ! Un duo précis et implacable. Une lanceuse de couteaux et son partenaire improbable : la mort avec un chapeau fleuri et un grand rire.

Un duo comme on n’en voit pas tous les jours : une lanceuse de haches et la mort représentée en dessin animé projetée sur un mur en bois. La mort en film d’animation face à des couteaux bien réels. La mort épinglée comme un papillon.

Du rire et du frisson garantis.

Ce spectacle est né de la rencontre de deux femmes : la rencontre d’une artiste de cirque et d’une créatrice de films d’animation en papier découpé. La première aime les émotions fortes en direct, la deuxième crée les émotions au fur et à mesure des enregistrements. Le goût du geste les rapproche, l’extrême précision les accorde, une même rage poétique les réunit.

Durée 10 min

 

Avec Missy Messy la très fameuse lanceuse de couteaux / Film d’animation Morgane Defaix / Écriture Frédéric Blin, Morgane Defaix, Laurie-Anne Estaque et Missy Messy / Création musicale et sonore (live) : Pierre Omer / Régie générale, son et lumières Frédéric Blin / Regard intérieur Laurie-Anne Estaque

 

Production : Quartier Rouge.

Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Nouvelle-Aquitaine.

 

 

 

Danse - performance

ДУМИ МОÏ - DUMY MOYI

Compagnie Vlovajob Pru - François Chaignaud

 

dumi

 

 

Certains spectacles, ne sont pas des spectacles.

Ce sont des moments qui deviennent des moments de notre vie.

Des moments stupéfiants, qui laissent sans mots.

Dumy Moyi est de cette veine.

François Chaignaud interprète ce spectacle. Il est un sorcier et un danseur étoile qui a dans ses gestes l’histoire de l’humanité : de la cérémonie des cavernes aux dorures du Bolchoï.

Il est aussi un homme puis une femme, puis un homme…

Il est indien.

Il est un chanteur et en même temps une chanteuse.

Il envoute.

Il se transforme devant nos yeux.

François Chaignaud est un monde à lui tout seul.

 

« (...) Il fallait une vrai étoile, François Chaignaud fut celle-là. Dumy Moyi est une revue de poche aux effets maximaux. Emplumé, le danseur se réincarne en divinité indienne avec une touche excentrique presque burlesque. Il raconte avoir assisté à des cérémonies sacrées de theyyam en Inde et en avoir tiré un fil jusqu’à la danse moderne. Un éblouissement magnifié par le Come away de John Dowland que Chaignaud fredonne avant de disparaitre.» Philippe Noisette, Les Inrockuptibles, 2013

Durée 30 min

 

Conception / interprétation François Chaignaud Costumes Romain Brau / Conception lumières Philippe Gladieux / Régie Anthony Merlaud / Conseil musical Jérôme Marin / Adaptations - chef de chant Antoine Bernollin / Mixage son Jean-Michel Olivares / Remerciements Viktor Ruban, Cecilia Bengolea, Christelle Hano, Philippe Laboual, Philippe Blanc, Pascal Quéneau.

 

 

Spectacle créé pour le Festival Montpellier Danse 2013 Production : Vlovajob Pru. Coproduction : Festival Montpellier Danse 2013, Festival d’Automne à Paris, Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrénées, Gessnerallee Zürich, deSingel Internationale Kunstcampus (Anvers), Ménagerie de Verre (dans le cadre du Studiolab, laboratoire de recherche). Vlovajob Pru est subventionné par la DRAC Rhône-Alpes, le Conseil Régional de Rhône-Alpes et reçoit l’aide de l’Institut Français et de l’Institut Français – Ville de Lyon pour ses projets à l’étranger. François Chaignaud et Cecilia Bengolea sont en résidence longue au CDC l’Echangeur – Picardie (2014-2015-2016) et artistes associés à Bonlieu, scène nationale

d’Annecy à partir de 2016.

http://vlovajobpru.com/la-compagnie

 

 


 

EXPOSITION 

BRICOLART

Clin doeil à Jacques Carelman 

et à son catalogue dobjets introuvables

Travaux des ateliers Bricolart encadrés par Jérémie Garry (ENSA)

visuel

 

 

 

 

Exposition du 14 mars au 22 avril 2017 à La Mégisserie

entrée libre

 

Jacques Carelman est un illustrateur, graphiste, inventeur d’objets introuvables et pataphysicien (en hommage à Alfred Jarry). A la fin des années 60, il a créé « le catalogue d’objets introuvables » (en s’inspirant du célèbre « catalogue de la Manu ») sorte d’album d’ustensiles pouvant servir dans la vie courante. Leurs caractéristiques communes sont qu’ils sont le fruit de l’imaginaire de Jacques Carelman et qu’ils sont improbables, poétiques, humoristiques et si proches du vrai.

Au cours de la saison 2016-2017, Jérémie Garry, constructeur polyvalent de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges, a animé à La Mégisserie et à l’ENSA des ateliers de bricolage artistique d’après et autour de l’oeuvre de Jacques Carelman.

Parallèlement, à l’ENSA, un atelier d’initiation au design, mené par Corentin Ferbus et Fabian Gental a oeuvré à la conception scénographique de l’exposition, à sa charte graphique et à la création de l’affiche. 

Le résultat de ces ateliers est présenté à l’occasion de cette exposition : parapluie inversé pour pays secs, cafetière pour masochiste, machine à écrire « l’injurieuse », tandem convergent, vélo d’appartement à sensation, enclume en porcelaine...

Une exposition qui donne à rire et qui invite à poser un regard malicieux mais toujours bienveillant sur la folie de notre monde.

Les participants amateurs à ces ateliers sont chaleureusement remerciés pour leur contribution à la réalisation de l’exposition !

 

 

vernissage mardi 14 mars 2017, 18h30 à La Mégisserie

 

Ouverture au public

mardi au vendredi : 9h-12h et 14h-18h / samedi : 14h-18h

 

 

 

Exposition co-réalisée par La Mégisserie et l’ENSA Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges 

ENSA

et en partenariat avec La Ressource Rit Limoges/St-Junien

 

logo-partenaire

 

 

 

tous-etranger

 

du 2 au 20 mai 2017

Nous sommes tous des femmes et des hommes migrateurs. Notre vie de

femmes et d’hommes vient de particules d’étoiles qui se sont déposées

pendant des milliards d’années sur la Terre, nos ancêtres préhistoriques

viennent d’Afrique et d’Asie, nos grands-parents, nos parents arrivent

d’Italie, d’Espagne, d’Algérie, du Sénégal, de Turquie, du Portugal, d’Allemagne,

du Danemark, de Russie, du Burkina…

Une programmation de spectacles et d’exposition pour dire, nous sommes

tous des étrangers et nous sommes tous d’ici, nous sommes la richesse

du monde.

 

 


Exposition tous-etranger

 

UN PEINTRE SYRIEN

Monif Ajaj

 

expo-syrien

 

 

du mardi 2 au samedi 20 mai 2017

Vernissage mardi 2 mai à 18h30

Entrée libre / Horaires d’ouverture de La Mégisserie : 9h-12h / 14-18h du mardi au vendredi
et 14h-18h le samedi

 

Monif Ajaj a fui la Syrie pour vivre, et habite en Dordogne. Un peintre de son pays, de ses habitants, de ses tortionnaires, du marché, des gens qui téléphonent, de son président dictateur, des jeeps qui rodent, de ses tanks ensanglantés, de la vie fragile. Monif Ajaj est un peintre, formé à Moscou, puis en Biélorussie au temps où la Syrie était amie de l’URSS. Un peintre d’une grande technique et d’une grande liberté. Un peintre, un dessinateur, un aquarelliste, un mémorialiste qui écrit avec des pinceaux l’histoire de son pays. Qui dessine, colorie fortement ou légèrement ses aquarelles, et peint de grands tableaux précis qui bouillonnent de violence et d’incompréhension.

 

 

 


 

Musiquestous-etranger

 

BIP - MANDINGO RAIL BAND

Mangane et Christian Bocande

mandigo

 

du mardi 2 au dimanche 7 mai 2017

Entrée libre / Tout public / Durée 50 min

Le calendrier détaillé des représentations à Saint-Junien et dans les communes proches sera établi et communiqué en cours de saison 

 

 

Un voyage musical un peu spécial. Un voyage dans l’histoire et la musique africaines qui suit les rails de la ligne de chemin de fer de Dakar à Bamako.

 

Cette ligne construite entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème par l’administration coloniale française, fit de Thiès, un « noeud » ferroviaire, une ville - passage incontournable où de nombreux ouvriers maliens, guinéens, peuls, sont venus s’installer avec leurs familles pour travailler et sont restés… suivis par des commerçants venus de Mauritanie sur leurs dromadaires…

Tous ont transporté avec eux leur musique, leurs chants, leurs histoires…

Un train est aussi un instrument de conquête. Construit par les Blancs pour soumettre les Noirs, il servira aux Noirs à prendre à leur tour le pouvoir. Ce foisonnement culturel mandingue et cette histoire traversent l’univers musical de Mangane, musicien qui est né justement à Thiès… Il a ainsi imaginé spécialement pour La Mégisserie, avec son comparse Christian Bocande, casamançais devenu parisien, le Mandigo Rail Band, reliant le passé à notre monde métisse. Ils chantent le répertoire de groupes mythiques, l’histoire de résistants magnifiques devenus héros nationaux mais dont on ne connaît ici même pas le nom (Samory Touré, Lat Dior) et frères des tirailleurs sénégalais de nos deux guerres mondiales dont de nombreux petits fils ont choisis la France comme terre d’existence…

Un BIP pour dire et dire encore que tout nous rassemble, d’où que nous soyons, où que nous vivions…

 

Si vous souhaitez accueillir ce BIP, chez vous, à la maison, dans les cafés, les bibliothèques… merci de contacter Mariella Grillo / 05 55 02 65 73 /  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Chant, guitare, balafon... Mangane / Basse et choeur Christian Bocande Création en mai 2017 à lLa Mégisserie autour des compositions de Bembeya jazz avec Demba Camara / Laye Mboup / Touré Kunda / Kouyaté Sory Kandia / Orchestra Baobab / Rail band de Bamako … et de Mangane

 

Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Nouvelle-Aquitaine.

 

 

 


 

 

 

Théâtre ambulant en bus tous-etranger

 

 

 

MENDEL SCHAINFELD,

 

LE 2ème VOYAGE À MUNICH

 

Théâtre de l’Echappée - François Béchu

 

 

 

mendel

 

à La Mégisserie, à Saint-Junien et à Rochechouart

(les lieux d’implantation du bus seront précisés ultérieurement)

mardi 9 mai 2017, 19h

mercredi 10 mai 2017, 15h

jeudi 11 mai 2017, 19h

vendredi 12 mai 2017, 19h

samedi 13 mai 2017, 10h30 / 15h / 19h

lundi 15 mai 2017, 15h

 

représentations scolaires

mardi 9 mai 2017 / 9h30 et 14h

mercredi 10 mai 2017 / 10h

jeudi 11 mai 2017 / 9h30 et 14h

vendredi 12 mai 2017 / 9h30 et 14h

lundi 15 mai 2017 / 9h30 et 14h

 

Tarif spécial 10€, 6€, 4€ (hors Carte Mégisserie) et Tarif scolaire / Tout public à partir de 12 ans / Durée 55 min

 

 

 

Les massacres n’ont pas de temps, le racisme et l’intolérance n’ont pas d’époque, l’étranger qui fait peur est éternel.

Tout ceci n’est pas réjouissant mais il ne faut pas se voiler la face, et il faut le dire et le redire, partout, la haine de l’autre peut entrainer les pires des guerres. 

La haine de la couleur de l’autre, du voisin, du différent, insidieuse, qui rentre lentement par nos oreilles, au coin des télés, des cafés, au coin de notre quotidien, entraine les humiliations, les pires des rejets, les génocides, les assassinats. Il faut le dire et le montrer pour empêcher, dire que tout ça (génocide juif, génocide arménien, génocide rwandais, assassinat des homosexuels, lapidations des femmes, liquidations des opposants…) a déjà existé, existe et que nous en sommes proches ?

La voix de Monsieur Mendel Schainfeld qui part pour son 2ème voyage à Munich n’est malheureusement pas l’écho d’une époque barbare révolue : elle est celle des désespérés qui subissent la barbarie d’aujourd’hui. Elle est celle d’un homme simple à qui on a pris un bout de sa vie il y a 70 ans. Et il eut de la chance ! De revenir. Mendel Schainfeld dans ce spectacle intime, est là à côté de nous pour nous raconter. Un compagnon de voyage de train, juste le fauteuil à côté du nôtre. Un témoin et un homme blessé qui va chercher quelques papiers qui diront ce qu’il a vécu et qui l’empêche de vivre.

Un homme simple, notre voisin de train, pris dans le broyeur du fascisme, pris avec sa famille, emmené loin de chez lui dans un camp.

Un homme qui témoigne de l’impensable quotidien et qui parle à chacun de nous, qui partageons son compartiment de train. Comme un camarade de voyage qui nous raconte sa vie, à coup de petits mots, de silence, d’histoires déchirantes doucement énoncées.

 

Un spectacle intime pour 20 personnes dans un compartiment de train. Un voyage d’une heure qui ne s’oublie pas.

 

« (...) François Béchu, regard perdu, visage gris, donne vie à ce témoignage. Le Théâtre ici, loin de créer la distance, rend l’histoire de Mendel Schainfeld terriblement vivante. Pas besoin de grandiloquence. Juste le regard, quelques attitudes qui montrent encore la peur. Et des mots. Très simples et très forts. Qui atteignent en plein coeur. » Y. T Ouest – France

 

 

Adaptation et conception François Béchu. Avec François Béchu, Arnaud Coutancier, Cédric Radin (ou Simon Demeslay)

 

Production : Théâtre de l’Echappée.

 

www.theatrelechappee.com 

 

 


 

Musiques tous-etranger

 

DELGRES

 

delgres

 

dimanche 14 mai 2017, 17h

Tarif 16€, 6€, 4€ / Tout public / Durée 1h15

Prévente auprès de Point Show, tel 05 55 32 39 22 - 6, rue Elie Berthet, 87000 LIMOGES

 

Du blues flambé au rhum.

Un trio qui « envoie » pour raconter une musique des racines, celles du blues du delta du Mississipi trempées à la sauce créole… Ils n’ont pas choisi par hasard de s’appeler Delgres, du nom d’un officier métis Guadeloupéen qui a combattu Bonaparte et son décret voulant rétablir l’esclavage dans les colonies…

Pascal Danae, guitariste et chanteur inspiré, a embarqué avec lui un batteur du tonnerre et un joueur de tuba-soubassophone costaud pour inventer un son chaud et riche qui nous dit que les musiques, d’où qu’elles viennent, portent en elles des histoires d’hommes et s’en nourrissent…

Une musique créole remplie d’ailleurs à la rencontre d’un monde moite et sensuel, violent, rugueux, frémissant et parfois tendre, qui, en portant aujourd’hui les souffrances d’hier touche à l’universel.

Une musique de poussière et d’espoir, avec des paroles engagées, en forme d’exutoire, libératrice, à découvrir, danser, transpirer, partager…

“Vivre libre ou mourir!

Guitare, chant Pascal Danae / Batterie Baptiste Brondy / Tuba Raphael Gouthiere

 

www.delgresmusic.com 

 

 

 

 

JDD

 

correctioncorrection

Correction met au défi sept danseurs : interpréter un spectacle de danse tout en étant littéralement cloués au sol ! Une performance époustouflante et captivante, une vertigineuse métaphore de la liberté.

Fondée en 2004 et accueillie pour la première fois en France, VerTeDance est la compagnie la plus connue et la plus créative de la République Tchèque. Elle a été couronnée de nombreux prix internationaux. Correction est une performance extrêmement originale, touchante et pleine de sens où les 7 danseurs fixés au sol, ancrés et solidement contraints par une force invisible, prennent petit à petit conscience de leurs corps, de leur entrave, des limites que cela leur impose, mais aussi des moyens de les contourner et de les dépasser... Pour finalement acquérir une certaine liberté. Une prouesse jouant sur des variations subtiles, interprétée avec un humour décapant. La complicité espiègle qui règne entre les interprètes et l’accompagnement des musiciens du groupe Clarinet Factory participent à la singularité de ce spectacle vibrant.

« De l’innovation avec un vrai propos. Une prouesse interprétée avec nuances. C’est magnifique.»

Mary Brennan, Herald Scotland

 

Tarif 16€, 6€, 4€ / Tout public / Durée 55 min 
PASS ÉVÉNEMENT « joursde- Danses » : 10€ la place pour les 3 spectacles proposés (Correction, Sas/Suite + Inspire Expire, De(s)génération)

réalisation et direction artistique Jiří Havelka / cho- régraphie et danse Veronika Knytlová ou Marta Trpišovská, Martina Hajdyla Lacová ou Helena Arenbergerová, Tereza Ondrová ou Sona Ferienčíková, Karolína Hejnová ou Sára Arnsteinová, Jaro Ondruš, Petr Opavský ou Michael Vodenka, Robo NIžník / costume et mise en scène Dáda Němeček / régisseurs lumière Katarína Ďuricová, David Prokopič / régisseur son Michal Sýkora / musique Clarinet Factory live Vojtěch Nýdl ou Luděk Boura, Jindřich Pavliš ou Petr Valášek

Production VerTeDance o.s et DanceWATCH / Karolína Hej- nová. Diffusion Temal Productions - Montreuil. Avec le soutien de la Ville de Prague, le ministère de la culture de la République Tchèque, la Fondation Život Umelce - Prague, METROSTAV a.s. - Prague, Tanec Praha NGO / Ponec / the dance venue - Prague, Ctyri dny o.s. - Prague, ALT @ RT o.s - Prague, Temal Productions - Montreuil.

https://www.vertedance.org

 logo-correction


 

SOIREE TRIPLE

SAS-text1

 

SAS2

 

SuiteLa Compagnie La Cavale nous invite à un voyage envoutant dans une danse charnelle, composée de résonances et de vibrations. Deux corps confondus, partagés, révélés par la lumière, tels des sculptures vi- vantes et mystérieuses.

 

Suite, c’est un duo hypnotique, entre un danseur et une danseuse torse nu, immergés dans un univers musical et lumineux d’une extrême efficacité. C’est un voyage dans la matière des corps, où l’un renvoie à l’autre, incessamment, l’énergie vitale dont il a besoin pour survivre. Suite c’est une sorte de transe dans laquelle on est happé, subjugué par un mouvement obstiné, primordial, organique, qui creuse au plus profond de nous et nous ramène à notre nature animale.

 

chorégraphie et interprétation Julie Coutant et Eric Fessenmeyer / création lumière Josué Fillonneau / création musicale Thomas Sillard

 

Production : La Compagnie La Cavale. Coproduction : Avant-scène Cognac, scène conventionnée danse (16). Soutiens : D.R.A.C Nou- velle-Aquitaine, Région Nouvelle-Aquitaine. Accueils en résidence : Avant-scène Cognac, scène conventionnée danse, Le Lieu Mul- tiple – Poitiers, CESMD Poitou Charentes à Poitiers, CAP SUD à Poitiers.

 

En coréalisation avec OARA

 

www.cielacavale.com

 

Retrouvez la Compagnie La Cavale dans Oscillare, jeudi 1er février à 19h au CCM Jean-Moulin, Limoges. Tel 05 55 45 94 00.

 

SAS3

 

inspire-expireBobie Mfoumou est un magnifique danseur congolais, installé depuis quelques années dans notre région. Après plusieurs expériences artistiques, notamment avec le chorégraphe DeLaVallet Bidiefono et le metteur en scène David Bobée, il nous présente sa première création chorégraphique, écrite en collaboration avec la danseuse italienne Chiara Mogavero.

 

Inspire Expire est un duo dansé sur le thème du stress dans notre monde contemporain : un regard posé sur l’enfermement des individus, la froideur dans les échanges, les tensions relationnelles. La chorégraphie, au rythme haletant, quasi à bout de souffle, est inspirée de la vie quotidienne. A travers le langage primordial de la danse, Bobie Mfoumou et Chiara Mogavero nous suggèrent que lorsque le stress prend le dessus et que ce mince filet d’air diminue, il est alors vital de se recentrer sur l’essentiel.

 

La version présentée ici est la première étape d’un projet en trois volets incluant une exposition de peintures et un court-métrage.

 

chorégraphie Bobie Mfoumou avec la collaboration de Chiara Mogavero / interprétation Bobie Mfoumou et Chiara Mogavero

  

Production : Compagnie Ngue Ni Mey. Coproduction : La Mégisserie, sc.ne conventionnée. Avec le soutien de La Cité de la Danse de Saint-Junien.

 



desgeneration

desgeneration

 sourd spectacle-visuel

Un hymne joyeux et optimiste qui célèbre la culture hip-hop et le plaisir de danser entre insolence, insouciance, performance et générosité du partage.

Aux fondements du hip hop, il y a la devise « Peace, Unity, Love, and Having Fun ». Tout un joyeux programme, pour ce mouvement artistique, ancré en France depuis plus de trente ans, qui a vu défiler plusieurs générations de danseurs ! Nées d’abord sur le bitume, et aujourd’hui accros à YouTube, elles sont ici rassemblées sur scène par le chorégraphe Amala Dianor à travers un casting de haut vol.

Après s’être distingué en tant qu’interprète dans les spectacles d’Abou Lagraa, de Farid Berki et d’Emanuel Gat, Amala Dianor revient aujourd’hui sur son histoire du hip-hop. Entre les « anciens » et les jeunes pousses, Amala Dianor a voulu préserver cette culture du défi, de la confrontation, ce goût de la performance et du plaisir de danser. Avec, la belle idée de bienveillance des uns envers les autres, de la transmission et de la solidarité, quel que soit l’âge ou l’endroit d’où l’on vient. Un spectacle comme un remède utopique aux perspectives qu’on nous assigne !

Retrouvez la Compagnie Amala Dianor dans Quelque part au milieu de l’infini et Une, mardi 6 février à 20h et Man Rec, jeudi 5 avril à 20h au CCM Jean-Moulin, Limoges. Tel 05 55 45 94 00.

 

Tarif 16€, 6€, 4€ / Tout public / Durée 1h PASS ÉVÉNEMENT « joursde- Danses » : 10€ la place pour les 3 spectacles proposés (Correction, Sas/Suite + Inspire Expire, De(s)gé- nération)

chorégraphie Amala Dianor / assistante chorégraphe Rindra Rasoaveloson / danseurs Gabin Nuissier, Brahim Bouchelaghem, Mathias Rassin, Admir Mirena, Sandrine Lescourant, Link Berthomieux / musiques Awir Leon / lumières Xavier Lazarini / régie technique Samson Milcent

 

Production : Compagnie Amala Dianor / Kaplan. Coproduction : Théâtre Louis Aragon Scène conventionnée danse de Trem- blay-en-France (93) ; CNDC d’Angers ; le CCN de Créteil et du val de Marne ; WIP La Villette et Théâtre Paul Eluard de Bezons, scène conventionnée danse dans le cadre de la permanence artistique de la Région Ile de France (78) ; le CCN de La Rochelle. Avec le soutien de la région des Pays de la Loire ; de la ville d’An- gers ; ARCADI ; la SPEDIDAM. Amala Dianor est artiste associé à POLE-SUD – Centre de Développement Chorégraphique - Strasbourg, au CENTQUATRE - Paris et à l’association Scènes de Pays dans les Mauges (2016-2018).

http://amaladianor.com

 

 

 

vive-la-fin

 

la-maison-en-petit-cube

la-maison-cubeUn ciné-concert pour les enfants. Un film d’animation japonais accompagné par un musicien du désert et par une comédienne qui joue la mer. Un film d’animation avec un vieux monsieur et sa petite maison juste au-dessus de l’eau. Une eau qui ne reste pas en place et monte doucement. Une petite histoire toute simple sur la vie qui passe, sur les souvenirs, sur le réchauffement de notre planète et de l’océan qui monte… Un film d’animation tendre, plein de charme accompagné en direct par Mangane (guitare, balafon, chant) et par Sylvie Audureau (comédienne).

Porté par la Compagnie des Singuliers Associés, ce ciné-concert est la première réation du spectacle La Maison en Petits Cubes dont la sortie est prévue pour début 2019.

Tarif 12€, 6€, 4€ / à partir de 8 ans / Durée 25min

Représentations scolaires

jeudi 16 novembre 2017 / 9h30, 11h et 14h30

vendredi 17 novembre 2017 / 10h et 14h30

mise en images et en sons Philippe Demoulin et Didier Valadeau / avec Ousseynou Mangane (musicien) et Sylvie Audureau (comédienne) / régie lumière Fernando Lopes-Fadigas

Production : Les Singuliers Associés. Coproduction : La Mégisserie - scène conventionnée de Saint Junien. Avec le soutien du Ministère de la Culture / DRAC Nouvelle Aquitaine.

Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la Région Nouvelle-Aquitaine.

www.singuliersassocies.org

 

 

9

 

9

 

9 c’est le nombre de jurés réunis pour décider du sort d’un adolescent présumé coupable de meurtre. Un spectacle coup de poing qui nous rappelle, non sans humour, que la justice est un théâtre.

Du théâtre coup de poing.

Neuf comédiens, neuf juges.

Cinq hommes. Quatre femmes. Ce pourrait être vous.

Neuf jurés et le public tout autour enfermés dans la même salle, de délibération et d’audience.

Pour en sortir, les neuf jurés devront juger un gamin promis à la perpétuité.

Du théâtre avec des mots simples et forts, avec des corps qui s’étreignent ou se battent.

Du théâtre qui raconte les problèmes du racisme, de la certitude de ce qu’on a vu ou pas, des liens familiaux et sociaux qui nous marquent.

Souvent proche de la rupture, ce théâtre est comme un boxeur dans ses cordes, comme un funambule au-dessus des maisons, un théâtre physique, engagé, plein d’émotions à fleur de cœur et de poing. Avec aussi des notes d’accordéon, de piano, de poésie pour respirer et mieux voir.

C’est du théâtre qui reste, qui s’accroche à nous, des années après l’avoir vu. Un théâtre du peuple pour le peuple, généreux et conscient.

« Du sang, du sperme, des larmes : le collectif du Petit Théâtre de Pain traite la nature humaine sans détours, comme à son habitude. Sous les auspices du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, cette compagnie basque fait du théâtre populaire son étendard ! » Emmanuelle Debur, théâtre(s)

 

Le Petit Théâtre de Pain sera présent à La Mégisserie avec plusieurs actions : des ateliers théâtre à l’intention de lycéens, des rencontres, des ateliers de cuisine basque, la projection du film « Non », dans le cadre de la manifestation " Cinéma des alternatives"

Amnesty International participera à la soirée de « 9 ».

 

Tarif 16€, 6€, 4€ / Tout public à partir de 10 ans / Durée 1h35

 

auteur Stéphane Guérin / sur une trame de Stéphane Guérin et Le Petit Théâtre de Pain / mise en scène Manex Fuchs / co-mise en scène, direction d’acteur Georges Bigot / assistant Ximun Fuchs / chorégraphe Philippe Ducou / avec Mariya Aneva, Cathy Coffignal, Eric Destout, Ximun Fuchs, Hélène Hervé, Guillaume Méziat, Fafiole Palassio, Jérôme Petitjean Tof Sanchez / lumière Josep Duhau / scénographie Josep Duhau et Jose Pablo Arriaga / musique Asier Ituarte Ximun Fuchs

 

Le spectacle « 9 » est coproduit et soutenu par : Hameka, Ate- lier de Fabrique Artistique – Agglomération Pays Basque (64) ; L’OARA, Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine ; La Scène Nationale du Sud-Aquitain (64) ; L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Sotteville lès Rouen (76) ; Le Sillon, Scène Conventionnée pour le Théâtre dans l’Espace Public à Clermont l’Hérault (34) ; Le Théâtre de Chatillon (92) ; La Scène de Pays Baxe Nafarroa – Agglomé- ration Pays Basque (64) ; Le Conseil Général des Landes (40) ; Quelques p’Arts, Centre National des Arts de la Rue et de l’Es- pace Public / Scène Rhône-Alpes à Boulieu les Annonay (07) ; L’Association CRABB – Biscarrosse (40) ; L’ADAMI. Le Petit Théâtre de Pain est conventionné par la DRAC Nouvelle-Aqui- taine et le Département Pyrénées Atlantiques, subventionné par la Région Nouvelle-Aquitaine et accompagné par l’OARA et Hameka – Agglomération Pays Basque. Le Petit Théâtre de Pain est en Résidence-Association avec l’Atelier 231 – CNAREP à Sotteville lès Rouen (76) et co-directeur artistique d’Hameka – Atelier de Fabrique e (64). En coréalisation avec OARA

 www.lepetittheatredepain.com

 

 

 

non

non

C’est un film qui dit « Non » !

Comme un coup de tonnerre.

Un « Non » qui dit « Oui », à l’aventure, à la peur, à la vengeance sociale, aux prome- nades sans but, à la beauté d’une ville et des gens, « Oui » à une vie sans entrave. Un « Non » qui dit :

je ne veux plus jouer dans cette société,

je veux vivre sans contrainte même si ça dure peu de temps, je veux être libre à en crever.

« Non », c’est un film dur, un thriller social. C’est une chasse à un homme qui n’en peut plus et qui semble avoir toujours un petit sourire en coin. Un homme tendre, violent, injuste et juste.

Joué par 500 habitants de la ville de Capdenac et par les comédiens du Petit Théâtre de Pain, « Non » est un film ambitieux, chaleureux, glauque, ne reculant devant rien. Comme un grand bras d’honneur à l’ordre établi qui tue à petit feu les ouvriers, les employés, les chômeurs, les africains…

« Non » est un film qui ne fait pas dans la dentelle. Accrochez-vous !

 

Tarifs Ciné-Bourse : Entier 6,90€, Réduit 5,50€ / Tout public à partir de 12 ans / Durée 1h36 / Réserva- tions : Ciné-Bourse 05 55 02 26 16

réalisateurs Eñaut Castagnet et Ximun Fuchs / acteurs Ximun Fuchs, Hélène Hervé, Fafiole Pa- lassio, Manex Fuchs, Tof Sanchez, Cathy Coffi- gnal, Guillaume Méziat, Ricos Destout, Jérôme Petitjean, Mariya Aneva, Pierre Sarzac, Georges Bigot, Andreï Fuchs, Martxela Aneva-Fuchs, Gaby Chaussebourg, Agathe Corbier, Manon LalanneEt plus de 400 participants de Capdenac gare.

Production : Ximun Carr.re, Elise Robert-Loudette, Kattalin Ezcurra.

Coordination Derri.re Le Hublot : Fred Sancere et Claire Bataille. M.diation : Elorri Etcheverry et Delphine Datamanti.

 

 

blockbuster

blockbuster

Blockbuster où comment détourner des films américains pour créer sous nos yeux, avec beaucoup d’humour, un film d’action surprenant, bluffant et joyeusement irrévérencieux.

Un film américain et du théâtre comme on aime : de l’action, des bons sentiments, des courses poursuites, des explosions, des héros luttant pour le bien contre le mal. Un film américain créé à partir de 160 films hollywoodiens, de 1400 plans séquences, découpés, morceau par morceau, par une compagnie belge pleine d’humour et d’impertinence.

Blockbuster c’est du cinéma-théâtre drôle. Avec un casting de rêve : Julia Roberts, Michael Douglas, Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone… et des centaines d’autres.

Avec aussi devant l’écran, cinq comédiens, musiciens en chair et en os, qui jouent les dialogues, les bruitages, les musiques en direct sous vos yeux et oreilles ébahis et souriants.

Un Blockbuster libérateur et joyeux, précis et malin.

« Le cœur de l’Europe est, dit-on, la commission de Bruxelles, mais l’esprit du théâtre européen corrosif, irrespectueux, avertissant et divertissant, est du côté de Liège. » Charles Silvestrel’Humanité.

 

Tarif 16€, 6€, 4€ / Tout public à partir de 14 ans / Durée 1h20

 

écriture Nicolas Ancion*- Collectif Mensuel / conception et mise en scène Collectif Mensuel / vi- déo et montage Juliette Achard / assistanat Edith Bertholet / scénographie Claudine Maus / création éclairage et direction technique Manu Deck / créa- teur sonore Matthew Higuet / coach bruitage Céline Bernard / interprétation Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier, Renaud Riga

* Librement inspiré du roman de Nicolas Ancion « Invisibles et remuants » – Editions maelstrÖm reEvolution

 

Création Collectif Mensuel. Production Cie Pi 3,14. Coproduc- tion Théâtre de Liège, Théâtre National / Bruxelles. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service Théâtre. En par- tenariat avec Arsenic 2.

www.collectifmensuel.be

 

Plus d'articles...