EXPOSITION

Trois mois ou presque !

Une exposition qui témoigne du temps du confinement et rêve de l’après, à partir des paroles des personnes qui l’ont vécu et porté ainsi que du regard poétique et utopique de nombreux artistes complices

 

Interviews, textes, photographies, affiches, illustrations,

dessins, collages,  enregistrements sonores, films…

 

du vendredi 17 juillet au samedi 31 octobre 2020

 

Photo2

Production : La Mégisserie

Réalisation : interviews Bertrand Catus / photographies Louise Carpentier / textes, images, enregistrements sonores, petits films

une quarantaine d’artistes fidèles / affiches Collectif Formes des luttes

 

 

L’exposition Trois mois ou presque ! présente :

 

1. des portraits sensibles de personnes qui étaient « en première ligne » pendant le confinement, ces personnes qui ont continué à travailler malgré tous les dangers,

 

2. les rêves de nombreux artistes complices pour imaginer un monde meilleur suite à la crise sanitaire, qui constitueront le numéro 2 de notre journal numérique « Un autre Monde »,

 

3. les affiches déconfinées d’un collectif de graphistes qui participent à la lutte avec leurs moyens, ceux de l’image.

 

 

1 - Portraits sensibles des « travailleurs du confinement »

La première partie de l’exposition « Trois mois ou presque » se concentre sur les mois de confinement, vécus par les personnes qui ont continué à travailler et à faire tourner la société.

Louise Carpentier, photographe et Bertrand Catus, journaliste, pendant plus d’un mois, sont allés recueillir les impressions de celles et ceux qui étaient « en première ligne », les ont photographiés, interviewés, afin d’en dresser des portraits sensibles et de leur rendre hommage.

Au total, ce sont plus de 40 personnes de Saint-Junien et des alentours, à travers 35 entretiens, qui ont été interviewées sur la façon dont ils ont vécu le confinement. Le panel est très large puisqu’il est composé de personnes qui participent à l’organisation structurelle et politique de la ville de Saint-Junien et de la communauté de communes, de personnes qui travaillent dans les domaines du soin, le domaine agricole, ou encore commercial : à savoir des élus, un maraîcher, un apiculteur, des boulangers, des paysans, des buralistes, des commerçants, des personnes qui travaillent dans la grande distribution, des soignants, des enseignants, des élèves, des syndicalistes, des ripeurs, des ouvriers, le service des eaux de Saint-Junien, les services sociaux… etc.

 

Avec la participation de : Joël Ratier ; Simon Codet-Boisse ; Joanna Servant ; Christophe Wacheux, Mone Tavelin ; Stéphane Moreau ; Claude Chartier, Catherine, Clément, Joseph, Olympe et Ambroise La Dune ; Denis Tabesse ; Jacques Bachelerie ; Didier Lekiefs ; Ludovic Lagarde ; Corinne Krebs ; Christelle Labetoulle ; Mathieu Gratedoux ; Pierre Allard ; Céline Restoueix ; Marie-Jo Dumasdelage ; Joëlle Pichon ; Laurence Chazelas ; Sylvie Delavie ; Catherine Buisson ; Ludovic Rougier ; Vincent Villedieu ; Nathalie Soury ; Patrice et Virginie Laouar ; Jonathan Savary-Bourdier ; Jean-Alain Duclos ; Sylvie Tuyeras ; Léo-Amani et Safia Matias-Yanouri ; Sébastien Gervais ; Olivier Raymond ; Laurent Vadot ; Maxime Lestieux; Carine Chion ; Violaine Gras ; Emmanuel Cazaud ; Aline Marcheix ; Sandrine Connan ; Bernard Barataud ; Patrick Chenevois ; Bruno Piquet ; Jean-Louis Boyer ; Valérie Raynaud ; Julia Sebbah ; Guy Béraud, et Eric Boutaud.

 

Photo1 Photo3 Photo4

 

 

2 – Les rêves de nombreux artistes complices

La deuxième partie de l’exposition sera donc consacrée à présenter certaines des oeuvres que nous avons reçues (textes, dessins, collages, enregistrements sonores, petits film...), et qui constitueront, pour certains, le deuxième numéro de notre journal, « Un autre monde ».

 

Avec la participation de : Lucie Gougat et Jean-Louis Baille, Cie Les Indiscrets ; Nadir Legrand, Collectif L’avantage du doute ; Marie Averty et Bart Velay, Résidence d’artistes Obro ; Sophie Bataille, Cie Thomas Visonneau ; Lara Borić, Cie Théâtre des Astres ; Gaëlle Héraut, Cie L’Aronde ; Alexandrine Brisson, Cie La Mouline ; Coraline, l’Etoile Bleue ; Meriem Menant, Emma la clown ; Frédéric Périgaud, Cie Thomas Visonneau ; Thomas Gornet, Cie du Dagor ; Simon Mauclair, Cie Cornerstone ; Marion Guilloux, l’Etoile Bleue ; Catherine Germain, comédienne et spectatrice ; Ernesto Timor, photographe ; Thomas Visonneau, Cie Thomas Visonneau ; Ximun Fuchs, le Petit Théâtre de Pain ;Véra Ermakova, Cie Théâtre Dom et bien d’autres encore.

 

 

3 – Les affiches déconfinées du Collectif Formes des luttes

Formes des luttes est un collectif né en décembre 2019, dans le cadre du mouvement de lutte interprofessionnelle contre la réforme des retraites et son monde. Graphistes, artistes, illustrateurs ont décidé de participer à la lutte avec leurs moyens, ceux de l’image, en apportant leur soutien graphique aux mobilisations en cours et à venir.

 

Expo4  Expo5

 

L’épidémie de Covid-19 a révélé plus que jamais les contradictions et les impasses d’un modèle économique basé sur l’intérêt individuel, la compétition et l’exploitation des humains et de la nature. Comme toute crise, elle est l’occasion de possibles bouleversements politiques, dont l’issue dépend des rapports de forces en présence.

Le collectif refuse un retour à la normalité néolibérale et productiviste car cette « normalité » est le problème.

https://formesdesluttes.org/

 

Les oeuvres des artistes du collectif Forme des luttes constitueront la troisième partie de l’exposition. Des gestes artistiques qui esquissent la révolution écologique et sociale qui devra être mise en oeuvre pour nous permettre de reprendre le contrôle sur nos vies et notre avenir.

 

Expo1 Expo2