L’histoire du moineau Anvers, du chat Mikheïev, de l’aloès Vassia et de la mille-pattes Maria Sémionovna

Autour du texte de Ludmila Oulitskaïa
création

mardi 23 février 2021 • 19h

THEATRE D’ENFANCE ET DU MONDE

REPRESENTATIONS SCOLAIRES
lundi 22 février, 10h et 14h30
mardi 23 février, 10h et 14h30
Théâtre Dom

TARIF B
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 6 ANS
DURÉE 1h

Un titre de spectacle à rallonge dont les héros sont des animaux portant des valeurs d’humanité.

Ce conte de l’auteure russe Ludmila Oulitskaïa est un hymne plein de légèreté et d’humour à la solidarité, la responsabilité, l’émancipation, la valeur et à la complémentarité de chacun, l’amitié, une ode à la nature et à l’importance d’avoir un nom !
Dans cette nouvelle création du Théâtre Dom, le récit et le jeu des acteurs se mêlent aux chansons composées pour chaque personnage et aux animations en papiers découpés, et s’appuient également sur le travail d’ateliers pluridisciplinaires d’une année, menés avec 10 enfants, dans le cadre de l’Ecole des curieux, lors de la saison 2019-20.

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

texte Ludmila Oulitskaïa • traduction Sophie Benech • direction artistique Véra Ermakova • avec Vladimir Barbera, Véra Ermakova • collaboration artistique Denis Boyer, Mathilde Monjanel • création d’images Jean-Christophe Leforestier • composition musicale Philippe Morino • création sonore Jean-Pascal Lamand • scénographie Yuri Namestnikov • création lumière Gérard Gillot  visuel © Mathilde Monjanel

Production: Compagnie Théâtre DOM. Coproduction: La Mégisserie – Scène conventionnée, La Guérétoise de spectacles – Scène Conventionnée de Guéret, DSN – Dieppe Scène Nationale. Avec le soutien du Réseau accompagner la création jeune public / Cie Florence Lavaud – Chantier
Théâtre, de la DRAC Nouvelle-Aquitaine et de l’OARA (« Résidences rémunérées hors les murs »).
D’après le conte L’histoire du moineau « Anvers, du chat Mikheïev, de l’aloés Vassia et de la mille-pattes Maria Sémionovna » tiré du recueil Contes russes pour enfants de Ludmila Oulitskaïa dans la traduction française de Sophie Benech, Editions Gallimard pour la traduction.
En coréalisation avec