Créations collectives

Un projet collectif, c’est quoi ?
Il s’agit d’un projet construit en lien avec les habitants, avec les ressources humaines, historiques, artistiques qui composent la richesse du territoire. Un projet artistique qui interroge la mémoire, les traces, les modes de vie, le quotidien tout autant que le merveilleux et les rêves de la « communauté humaine ».
En créant autour de sujets locaux et universels.
En permettant les rencontres, le travail collectif (qu’il y ait une personne ou un groupe).
En associant les associations, les particuliers, les entreprises…
En faisant un travail d’éducation populaire et de création artistique.
En laissant une grande liberté de création aux artistes, tout en les accompagnant.

Participation à la création d’un parcours d’archéologie sonore et olfactive / Alexis Malbert

AU LYCÉE EDOUARD VAILLANT ET COLLÈGE LANGEVIN DE SAINT-JUNIEN

Après une première expérience de production phonographique cacaotée en mai 2021 avec une classe de SEGPA du Collège Langevin, une collaboration d’exploration sensorielle au long cours se met en place avec le créateur sonore et cuisinier aventurier Alexis Malbert. Avec lui, il s’agira d’imaginer, d’inventer, de recréer, à partir de témoignages, de ressources disponibles, une histoire du passé de Saint-Junien à travers la création d’un parcours d’archéologie sonore et olfactive interactif dans toute la ville.
Beaucoup d’ambitions dans ce beau projet qui doit mettre en relation toutes les bonnes volontés du territoire, qu’elles soient individuelles, associatives, scolaires…
Avec le Collège Langevin, nous poursuivrons l’expérience débutée avec la classe de SEGPA pour alimenter, imaginer, construire, apprendre…
Avec le Lycée Edouard Vaillant, il sera essentiellement question de créer, avec les lycéens et l’équipe pédagogique, dispositifs sonores, machineries et autres instruments. Cette collaboration s’avère particulièrement adaptée puisque les compétences (menuiserie, chaudronnerie, plan) et les matériaux utilisés (bois, métaux) permettront de donner naissance à des réalisations pouvant être durablement installées en extérieur. Une façon également d’ouvrir le champ des possibles
aux jeunes formés à ces disciplines professionnels.
Livraison prévue en mai 2022.

www.alexismalbert.com/bio

Dance Floor dans la cour  / saison 2

COLLEGE SIMONE VEIL (Rochechouart)

Une passionnante aventure partagée qui a débuté la saison dernière, pour que « la cour », espace public au centre de la vie du collège, devienne l’occasion d’un Dance floor en temps scolaire médian, propice au partage, brisant les codes, ouvert à chacun, sans distinction.

La première saison de collaboration, malgré une conjoncture sanitaire complexe, a pu se réaliser sans trop d’accrocs grâce à la bonne volonté de chacun. Un final en beauté, sous la forme de plusieurs restitutions, entre esplanade du château à Rochechouart, école primaire et pôle gériatrique de Chantemerle, a permis à la vingtaine d’élèves de la 6e à la 3e, qui n’ont rien lâché, de confronter leur expérience d’une année au regard des autres. Un pari pas si simple pour ces jeunes, un vrai challenge éducatif transformé haut la main !
On a tellement aimé qu’on est tous partants pour remettre ça en 2021-2022, toujours sous la houlette du toujours célèbre CPE du territoire, Alain Flayac, et de la toujours fine passeuse et danseuse Carine Desset. On change le rythme, à raison de 2 jours complets par trimestre au lieu d’un jeudi par mois, mais on s’embarque sur une continuité du travail initié en 2020-21. Avec toujours la même ambition de favoriser chez les élèves, par le bais
d’une pratique artistique dont on leur propose de s’emparer avec ce qu’ils sont, un autre regard sur l’établissement scolaire, comme lieu de vie et de valorisation pour chacun.

Poussière d’étoiles
Avec la compagnie Sous la peau – Claude Brumachon et Benjamin Lamarche

COLLÈGE PIERRE DESPROGES (CHÂLUS), COLLÈGE GISÈLE HALIMI (SAINT-MATHIEU), COLLÈGE SIMONE VEIL (ROCHECHOUART)

Nous poursuivons avec bonheur notre partenariat avec la Compagnie Sous la peau qui inscrit, à côté de la création chorégraphique, la transmission de la danse auprès des jeunes comme un de ses objectifs prioritaires. C’est en effet avec passion, générosité, élan et un fort engagement que Claude Brumachon poursuit cette mission, désireux de transmettre les fondamentaux de sa danse, de creuser les envies, de faire naître des vocations. Poussière d’étoiles est un projet de compagnonnage sur la continuité, imaginé à la suite du spectacle Les Poissons volants, créé par Claude Brumachon à La Mégisserie en juin 2021, avec, sur scène, des danseurs de sa compagnie ainsi que les jeunes gens d’une classe du collège de Châlus. Comme pour Les Poissons volants, le projet Poussière d’étoiles est rendu
possible grâce au fort engagement de Fabrice Chaminade, professeur d’arts
plastiques des collèges de Châlus et de Saint-Mathieu, qui porte le projet à bras-le-corps.

Le thème de la météorite s’est invité pour ce nouveau projet. Poussière d’étoiles est également un projet pluridisciplinaire pensé autour de ces fragments de corps rocheux extraterrestres, autour de la danse, autour de l’idée de l’échange entre des élèves issus de 3 établissements ruraux. Il est donc apparu incontournable d’associer des élèves du collège de Rochechouart à ceux de Châlus, de Saint-Mathieu et de projeter de travailler sur le territoire de la météorite. Au total, cela concernera 28 élèves volontaires danseurs issus de ces trois établissements.
Ce projet ouvert vise aussi à créer du lien entre collégiens à partir de la météorite et plus largement du ciel et des étoiles. Mobilisant 9 enseignants sur trois collèges, le projet mêle culture scientifique, productions et références artistiques, écriture et découvertes littéraires ; il s’adresse à 8 classes de 4e (200 élèves) et se matérialisera notamment sous forme d’échanges et de circulation de travaux et de productions. Deux représentations (27 avril et 18 juin 2022) ainsi qu’une exposition seront les points d’orgue du projet.