Les artistes de grande lenteur 2020-2021

Pour des artistes habitants. Proches, familiers. Pour des artistes qui ne soient pas comme des coups de vent. Qui aient le temps de sentir les choses, de faire. Pour que La Mégisserie soit une maison d’artistes et pas un hangar à spectacle. Des artistes qui ont du temps : de créer, de rencontrer, de jouer, de chercher, d’être avec vous, de se tromper et de rigoler. D’être là. Avec Jean-Pierre Seyvos.

Depuis maintenant six ans le théâtre de La Mégisserie travaille avec le compositeur Jean-Pierre Seyvos, pour des créations les plus diverses. Suite à la présentation d’un projet au Ministère de la Culture et à la Sacem, Jean-Pierre Seyvos, sa compagnie avec Chantal Latour, et La Mégisserie ont été retenus pour le dispositif « compositeur associé ».
Ce projet se décline sur trois années et trois saisons.
En 2018 et 2019 près de 80 personnes (collégiens, professeurs, paysans, équipe du Collège Louise Michel, musiciens, danseurs, comédiens, chanteurs du groupe M…) ont répété, créé un spectacle collectif Qu’est-ce que t’as dans le ventre ? avec comme thème l’alimentation, les circuits commerciaux qui sont derrière les aliments, l’agriculture, comment on épuise la terre… Ce spectacle a été une superbe réussite, un moment heureux, où nous avons tous beaucoup appris. En 2020, une création musicale et théâtrale Le chant des arbres sera présentée en octobre, d’après l’œuvre de Jean Giono.
Pendant toute l’année 2020 et en janvier 2021, La Mégisserie, l’équipe de S-composition, l’équipe de Bruno Latour, le groupe M et une trentaine de participants élaborent, pensent, dialoguent, chantent, dansent ensemble… pour présenter toute une semaine autour du livre de Bruno Latour « Où atterrir ? Comment s’orienter en politique ».
En parallèle, une création partagée avec les collégiens de Paul Langevin et les lycéens de Paul Eluard est en préparation.