Go to hell

la belle friche compagnie
& le collectif wild west

Mise en scène Nadine Béchade

MARDI 21 MAI – 20h30

La Mégisserie – Amphithéâtre
SÉANCE SCOLAIRE
mardi 21 mai – 14h30
1h15 / Tarif C
BD – CONCERT /  DÈS 11 ANS
d’après Calamity Jane, L’indomptable (éditions à pas de loups)
texte Anne Loyer et Nadine Béchade
création musique Microentreprise
illustration Claire Gaudriot
création animée Laurence Demars
chant et guitare Eric Picat et Fred Taverna
création lumière et son Samuel Bourdeix
avec Nadine Béchade, Laurence Demars, Claire Gaudriot, Eric Picat et Fred Taverna
En coréalisation avec le festival Faites des livres
Lauréat du dispositif Cultures Connectées-PNV 2022(Cultures Connectées est un dispositif de soutien à l’appropriation du numérique par les acteurs culturels mis en place dans un cadre partenarial entre la DRAC de Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine au sein du Contrat Plan État-Région (CPER) / Avec le soutien du Théâtre du Cloître – scène conventionnée art en territoire de Bellac (87), du Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin (87), du Théâtre Expression 7 de Limoges (87), du CCM John Lennon de Limoges (87), des Carmes – salle de spectacles indisciplinée de La Rochefoucauld-en-Angoumois (16), de La Mégisserie de Saint-Junien (87), de la SPEDIDAM (la SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées) et de la SACEM.
Illustration -© Demars Gaudriot

« Rappelle-toi toujours que s’il y a une chose que le monde déteste,
c’est une femme qui se mêle de ce qui la regarde »
Martha Jane Cannary (alias Calamity Jane)

En référence à une phrase attribuée à Calamity Jane,
« Dis-leur de tous aller en enfer », Go To Hell est un BD-concert où guitares, chant, vidéos et dessins s’hybrident en direct pour raconter le mythe de cette femme libre dans l’Ouest Américain… Un tourbillon sonore et visuel pour évoquer la Légende et questionner notre besoin d’histoires et d’espaces infinis…
C’est un équipage bien insolite – le Wild West collectif – qui s’est formé à l’occasion de ce projet inspiré de l’album jeunesse Calimity Jane l’indomptable de Claire Gaudriot. L’illustratrice se prête ici au jeu de dessiner en live relevant, avec la bravoure de son personnage, ce nouveau défi. À l’invitation de l’Association Faites des Livres, elle ira à la rencontre de nombreux publics.

« Nous sommes de ces générations biberonnées aux albums de Lucky Luke. Nous avons tous cru à ces hommes forts, cavaliers et tireurs émérites, parfois séducteurs et souvent solitaires. Mais le Cow boy qui nous a fait tant rêver n’est dans la réalité qu’un simple vacher illettré et sans le sou que le cinéma a transformé en un personnage mythique, incarnant les valeurs américaines : un héros vertueux, défenseur de la veuve et de l’orphelin. Dans ce cas, il n’est pas facile de démêler le vrai du faux… Martha Jane Cannary Hickok, alias Calamity Jane, en a beaucoup joué et forgé de son vivant sa propre légende. Il y a ce qu’on disait d’elle à l’époque, ce qu’elle disait elle-même et ce que l’on a dit après sa mort. Mais après tout peu importe, l’histoire ne retient que la légende… et Calamity est une légende dans LA Légende ! Une femme ‘libre’, affranchie du rôle qui est à l’époque assigné aux femmes et vient renforcer le mythe de la liberté dans la conquête de l’Ouest. Un ‘symbole’ total qui montre que ce nouveau monde est tellement libérateur qu’il permet aussi aux femmes de s’affranchir (pour rappel, nous sommes au 19e siècle qui a vu un sévère retour en arrière sur la condition féminine). Calamity Jane l’indomptable raconte d’ailleurs l’émancipation de cette femme extraordinaire — au sens propre du terme — qui, pour gagner sa liberté, a fait des choix douloureux (dont l’abandon de sa fille) et les a assumés jusqu’au trépas. »

Une friche est une situation temporaire, un état transitoire dans un processus de renouvellement…
La Belle Friche Cie est une compagnie de spectacle vivant, vivifiée par la notion de processus et de renouvellement. Elle est le fruit d’une longue maturation, aime qu’on la regarde avec envie comme un milieu aux riches potentialités. Elle prône l’exigence et l’éclectisme. Crée en 2013, La Belle Friche Cie porte des spectacles : pour l’espace public, la rue (La B.I.M., Brigade d’Intervention Musicale, déambulation chantée pour 6 interprètes sur le thème de la nourriture / Brigitte Latheigne, «du sang pour les boudins» et «Retourne à la soupière», visites guidées sur le thème du crime), comme pour les salles (Pour un bout de pain…, spectacle tout public à partir de 7 ans sur le thème de l’argent et du troc), ou pour les deux à la fois (L’Amour Vache, duo chanté tout terrain sur le thème de l’amour). Elle aime travailler également l’écriture contemporaine (Intimité Data Storage d’Antoinette Rychner) et aime à relever les défis performatifs (Je suis prête, performance pour 4 actrices autour de 4 artistes contemporaines du Château d’ Oiron- Centre des monuments nationaux et de la pièce «Didon sacrifiée» d’Etienne Jodelle). Depuis un peu plus d’un an à présent, La Belle Friche Cie et le collectif Wild West, travaille sur le projet Go To Hell.

Le projet Go To Hell est lauréat du dispositif Cultures Connectées-PNV 2022, (Cultures Connectées est un dispositif de soutien à l’appropriation du numérique par les acteurs culturels mis en place dans un cadre partenarial entre la Direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine (Drac) et la Région Nouvelle-Aquitaine au sein du Contrat Plan Etat-Région (CPER). Il a également reçu le soutien de la SPEDIDAM (LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées) et de la SACEM.

Nadine Béchade – Metteuse en scène et interprète voix et chant
Comédienne et chanteuse depuis 1993, du théâtre classique au théâtre contemporain, du théâtre musical au music hall en passant par les écrans de cinéma, les claquettes, la manipulation et les cours de batterie, de la scène en dur à la scène dans l’espace public, Nadine Béchade a toujours privilégié l’éclectisme dans ce métier. c’est dans le même esprit qu’elle crée parallèlement en 2013 sa compagnie, la belle friche cie, pour écrire et mettre en scène ses propres créations, développer ses propres aventures théâtrales.

Samuel Bourdeix – Créateur lumière et son
Formé initialement à la prise de son et à la diffusion, Samuel Bourdeix acquiert des compétences en régie lumière, en sécurité des ERP, et en coordination technique du spectacle grâce à un poste de régie générale dans deux salles culturelles dont le théâtre du Cloître – Scène Conventionnée de Bellac où il travaille pendant six saisons. intermittent depuis 2019, il accompagne maintenant de nombreuses compagnies et groupe de musiques dans leurs projets, riche de ses connaissances en son, en lumière et en vidéo.

Laurence Demars – Création animée et vjing
Graphiste depuis 23 ans, Laurence Demars développe, en parallèle, une activité artistique tournée vers le numérique qui lui permet de s’exprimer sans contrainte au travers de gifs animés. après plusieurs expositions et la participation, depuis plus de 10 ans, à la création décors et vidéos pour une compagnie jeune public, elle décide d’étendre sa recherche créative et d’enrichir sa pratique de l’animation. elle obtient, en 2018, une qualification de « motion designer » afin de diversifier et enrichir ses modes d’expression.

Claire Gaudriot – Illustration et live sketching
Diplômées de l’école nationale d’arts décoratifs de limoges et des beaux-arts de rennes, les mains de Claire Gaudriot ne cessent d’explorer des univers différents et d’expérimenter de nouveaux supports. de la littérature jeunesse aux affiches de théâtre en passant par les broderies, elle y déploie son talent à multiples facettes. puisant sa liberté créatrice dans celle des femmes qui l’ont précédées, l’illustratrice leur rend hommage à travers des portraits singuliers et fascinants. Ainsi Calamity Jane, Christine de Pizan ou ada lovelace prêtent leurs traits à son imagination fertile.

Eric Picat – Compositeur, interprète guitariste et chanteur
Micro-entreprise alias Eric Picat est un one man band né sous cette forme pendant le confinement de 2020 par l’ex-chanteur-guitariste de prosody (pop folk) et super dwarves (power pop), groupes actifs sur la scène pop indé de 1988 à 1997. au sein de ces formations, il parcours l’europe avec près de 200 concerts entre 1989 et 1996. un ordi, un micro voix, une guitare électrique, microentreprise distille une pop « do it yourself » de salon qui laisse la place à l’accident, l’imperfection et à la fragilité et revendique un goût prononcé pour le « bittersweet » (the kinks, madness, blur), un esprit « punk » dans la façon de faire, et une sensibilité pop dans la mélodie.

Frédéric Taverna – Interprète guitariste et chanteur
guitariste autodidacte, touche à tout à la batterie, aux machines en même temps qu’ au chant, aniil lovboost alias fred taverna, vit sa passion dans une volonté d’éclectisme. de la pop-rock au hard-core, en passant par l’électro-punk ou le black métal, son esprit créatif multiplie les rencontres musicales et les aventures hors normes. c’est tout naturellement qu’il s’associe au projet « go to hell » qui mélange les arts et lui permet de donner libre cours à ses nombreuses compétences.