Merci de votre compréhension

LA CREVETTE MANTES

conception et jeu Elsa Delmas dite l’Araignée 2

MARDI 1ER OCTOBRE 20H30

La Mégisserie – Amphithéâtre
1h / Tarif B

THÉÂTRE /  DÈS 14 ANS
TEXTE ET MISE EN SCÈNE ELSA DELMAS
ET ELSA GRZESZCZAK
SON ET LUMIÈRE ANTOINE QUONIAM
COSTUME LESLI BAECHEL, LOONA PIQUERY
CHORÉGRAPHIE ROMANE CHANDELIER
MUSIQUE ANTOINE BERLAND
GRAPHISME ANTOINE GIARD
Remerciements : Marie-Laure Baudain, Nicolas Bordes, Inès Camesella, François Lanel, So- phie Lebrun / Production : La Crevette-Mante / Coproduction : Coopération Itinéraires d’Artistes 2023 (Nantes-Rennes-Brest- Rouen-Le Mans),Théâtre des Bains- Douche (Le Havre),Com- mediamuse – Espace Rotonde (Petit- Couronne), Théâtre de l’Étincelle (Rouen),Les Ateliers Intermédiaires (Caen) / Soutiens : Compagnie Akté (Le Havre), Sous Les Pylônes Compagnie Dodeka (Coutances), HF Normandie, La Cité-Théâtre (Caen), CDN de Normandie-Rouen, La Comédie de Caen – CDN de Normandie, La Halle ô Grain (Bayeux), Le Rayon Vert (Saint- Valéry-en-Caux), Théâtre de Lisieux, Le Préau – CDN de Vire. Le projet a bénéficié de l’aide de La Région Normandie et de la DRAC Normandie.

« Dans les hurlements continus, dans les toiles d’araignée de farce et attrape, sous les grognements de loup-garou et les rototos de dragon, je dois protéger mes oeufs des attaques extérieures. »
Entre deux sessions de travail à la chaîne dans la maison hantée du Parc Astérix, une araignée pleine d’ambition vient nous présenter son futur solo : un mélange de stand-up, de concert et de comédie musicale. Mais au centre de sa toile géométrique, l’araignée traverse une véritable crise existentielle : quel chemin emprunter pour tisser la toile parfaite ? Et « quelle trace vais-je laisser dans le monde ? » Qui nous parle ? L’araignée ou la jeune femme comédienne qui a disparu sous le costume ? Merci de votre compréhension est un spectacle, une performance ou encore un one-woman-show sur les araignées, les boulots de merde et l’acceptation de soi.

« Merci de votre compréhension prend comme point d’origine mon expérience au Parc Astérix. L’Araignée dans la Maison de la Peur, c’est mon premier rôle. Et c’est franchement un job de merde. Dans les hurlements continus, dans les toiles d’araignées de farce et attrape, sous les grognements de loup-garou et les rototos de dragon, je dois protéger mes œufs des attaques extérieures. Pendant 5 heures par jour, je travaille à la chaîne.
À la fin de la journée je suis cassée. Zitoun, mon manager, dit que je suis une bonne araignée. En Araignée, je me demande si c’est ça la vie : frapper des spectateurs avec mes mandibules pour survivre. Je me demande si je suis en train de rater ma vie. Je me demande si j’ai fait les bons choix. Je me demande si je vais être heureuse. Je me sens pathétique. I AM WHAT I AM devient mon mantra. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Gloria Gaynor. Cette chanson que j’écoute en boucle pendant mes pauses résonne en moi. I AM WHAT I AM. J’aimerais la hurler mais je n’ai pas le droit de parler sous le costume d’araignée. En Araignée, je communique par vibrations. Zitoun dit qu’il faut faire vivre l’illusion alors je reste près du sol sinon les spectateurs captent que je suis un être humain.
Dans Merci de votre compréhension, Elsaraignée traverse une crise existentielle. Elsaraignée gagne sa croûte dans une maison hantée mais ambitionne de s’accomplir autrement. Cachée derrière le gros œuf en plastique, Elsaraignée se demande comment exister quand on s’est piégée soi-même dans sa propre toile ? Peu à peu, le costume devient trop étroit et pour évoluer Elsaraignée doit se dégager de son exosquelette inextensible. En muant, l’araignée fait place à autre chose. Ou bien à ce qu’elle a toujours été.
Merci de votre compréhension parle de l’obsession de vouloir s’accomplir, de la volonté maladive d’être reconnue, des vertus de l’échec et de l’acceptation de soi. Et des araignées. Et de Gloria Gaynor. D’une araignée qui danse sur Gloria Gaynor. »

Formée au Conservatoire d’art dramatique de Limoges dans la classe de Michel Bruzat, elle intègre en 2016 la formation de La Cité-Théâtre à Caen. Durant ses études, elle crée une première écriture de plateau On verra bien, autour des efforts que l’on fait pour être aimé. À sa sortie d’école, elle incarne l’Araignée 2 dans la Maison de la Peur au Parc Astérix. En tant que comédienne, elle a travaillé avec Angelo Jossec, Lisa-Marion McGlue, Amélie Clément, Pierre Delmotte, Maxime Gosselin, Pauline Cescau, Chloé Griaud, Martin Legros, Sophie Lebrun. Directrice artistique de la compagnie La Crevette-Mante, elle crée actuellement Merci de votre compréhension.