Glou-Gloules larmes

ROXANE COURSAULT-DEFRANCE

SAMEDI 14 DÉCEMBRE 11H

La Mégisserie – Amphithéâtre
SÉANCES SCOLAIRES
JEUDI 12 DÉCEMBRE 14H30
VENDREDI 13 DÉCEMBRE
10H ET 14H30
45 min / Tarif C
THÉÂTRE DE MARIONNETTES
DÈS 3 ANS
AVEC ADELAÏDE BIGOT, ROBINSON COURTOIS,LUCILE DIRAND, HÉLÈNE LUIZARD,
EN ALTERNANCE CÉLESTIN ALLAIN-LAUNAY
DÉCORS ALAIN PINOCHET (THÉÂTRE DE L’UNION)
COSTUMES SIMON ROLAND (THÉÂTRE DE L’UNION)
CRÉATION MARIONNETTIQUE CAROLINE DUBUISSON
SON ET REGARD GABRIEL ALLÉE
REGIE GENERALE ANTOINE GUIGNARD
Production : Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin, l’École
Supérieure de Théâtre de l’Union
Disponible très prochainement !

« Laissez les enfants pleurer
Ne tarissez pas leurs larmes
Elles lavent elles désarment
Ce qui les fait chavirer »
Anne Sylvestre

Un soir, alors que ses parents se disputent encore, Ondine craque. Elle pleure, elle pleure même tellement qu’elle finit par se noyer dans ses larmes ! Apeurée et inquiète, dans ce monde silencieux où il faut d’abord apprendre à nager, confrontée à elle-même, elle se met en route pour retrouver ses parents. En avant l’aventure ! Mais seule, on ne va pas bien loin. Par contre à plusieurs… Bavarde, vive et dégourdie, elle finit par se lier d’amitié avec un poisson-torche pas si bougon qu’il n’y paraît, par côtoyer une poule d’eau fantasque au grand cœur, par piéger un poulpe mollasson et par rencontrer les murènes de la pop ! Suivons Ondine dans ses folles péripéties sous-marines et aidons-la à retrouver ses parents ! Né de la collaboration avec la marionnettiste Camille Trouvé (Compagnie Les Anges au Plafond), Glou-Glou les larmes est le premier projet personnel de Roxane Coursault-Defrance, artiste fraîchement diplômée de l’École Supérieure du Théâtre de l’Union.

J’ai eu à cœur de prospérer autour de la séparation des parents et de m’intéresser aux failles que cela entache dans le développement d’un enfant. […] Il était indispensable de redonner la parole, la lumière à celle.ux qui subissent cette situation. On ne trouve que très peu de témoignages d’enfants à ce moment précis. Les échos se font alors bien plus tard et les paroles dénichées sont essentiellement donnés par les parents qui pourraient attester de ce moment T. Ma question sur ce travail était alors : Comment, moi, adulte, n’ayant que des bribes de ce qui s’est passé dans ma propre histoire, n’ayant que le récit du « après », comment puis-je composer le « maintenant ? » Le « pendant » des vagues et des tourments. Les secousses du chagrin et du tourment ont été des axes de travail et de scénographie immédiats et nécessaires. Ce sont des émotions auxquelles on accorde très peu d’espace et sont souvent perçues comme des failles. J’avais besoin de leur redonner leurs valeurs exutoires et essentielles. Faire de ces états, des alliés. Comment trouver refuge en soi-même ? Comment être celui qui aide ? Devenir son propre allié. Comment être celle qui console et rassure ?

Après un baccalauréat littéraire option théâtre à Tarbes, Roxane continue son cursus au sein de l’école Périmony puis au Théâtre école d’Aquitaine où elle reste 2 ans. La formation intense lui offre une palette de « touche à tout » (régie, construction de décors, jeu, mise en scène). Elle termine sa formation à l’Académie de l’Union. La vie en communauté propre à cette école, sa localisation en pleine nature, son apprentissage multiple la pousse à s’entourer de gens précieux et à mettre en pratique ce qui bouillonne en elle depuis longtemps, en particulier les arts plastiques et visuels et le lien avec le jeune public. A la sortie de l’école, Roxane intègre différents projets qui la déplacent à son endroit de comédienne. Elle joue dans la création de la Cie du Dagor « Dans les ténèbres tout s’élance » au CDN du Théâtre de l’Union qui s’ensuit dans une tournée décentralisée. Elle devient « Comédienne Permanente Temporaire » au NEST- CDN Transfrontalier de Thionville-Grand Est avec le projet « Caravan » et en parallèle, elle joue dans la dernière re-création d’Alice Laloy : « Pinocchio (live)#3 ».