Comme c’est étrange !

Comme c’est étrange !

vendredi 2 avril 2021 • 19h

CHANSON ET EXPLORATION SONORE

REPRESENTATIONS SCOLAIRES
jeudi 1er avril, 14h30
vendredi 2 avril, 10h

Söta Sälta
Compagnie Sillidill

TARIF B
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 5 ANS
DURÉE 50 min

Bizarre, vous avez dit bizarre ?
Elsa Birgé et Linda Edsjö aiment la coquinerie et l’impertinence, les belles mélodies et les rythmes entraînants. Söta Sälta, nom de leur compagnie, signifie sucré salé en suédois. L’une, Linda Edsjö, est suédoise, percussionniste et compositrice, l’autre, Elsa Birgé, pratique trapèze et contorsions.
Dans cet embarquement musical spécialement conçu pour les jeunes publics et leurs familles, elles abordent l’étrange sous toutes ses formes, celui qui fait rire, fait peur ou questionne, le charme de l’inconnu, et aussi le surréalisme des poètes, de Jacques Prévert à Robert Desnos ou plus près de nous Yannick Jaulin. Aucune intention d’effrayer, mais au contraire la volonté de permettre au public d’apprivoiser pas à pas ce qu’il ne comprend pas et se dérobe à sa raison.
Comme c’est étrange !, est une pyramide d’histoires, de jeux vocaux, de chansons ludiques et poétiques interprétées en français et en suédois, deux langues sur-mesure pour des chansons à dormir debout.
Drôles, tendres, les deux artistes ont mis leurs textes en musiques et chansons, en utilisant des instruments bizarres qui se mêlent au vibraphone et à d’étonnantes harmonies vocales. Joignant le geste à la parole, elles aiment faire participer les enfants (et ceux qui en ont gardé l’âme) à leur piquant univers sonore.

« Le duo franco-suédois Söta Sälta s’empare de la thématique du bizarre avec énergie, drôlerie et poésie » L’Alsace

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

de et avec Elsa Birgé et Linda Edsjö (chant, vibraphone, percussions, objets sonores) textes Yannick Jaulin, Jean-François Vrod, Michèle Buirette, Abbi Patrix • musique originale Linda Edsjö • création sonore Soizic Tietto • création costumes Louise Leder-Cariou • collaboration artistique Lucy Hopkins  visuel © Sylvain Gripoix

Production : Cie Sillidill. Coproduction : JMFrance. Avec le soutien du Théâtre Les Bains-Douches à Lignières ; La Ferme du Buisson – scène nationale Marne La Vallée ; La Barbacane à Beynes ; Le TAG à Grigny ; Anis Gras à Arcueil ; la DRAC Ile-de-France et l’Adami.


Al-Basma

Al-Basma

Voyage musical autour de l’Espagne médiévale

dimanche 2 mai 2021 • 17h

MUSIQUE DU BASSIN MEDITERRANEEN ET D’EUROPE ORIENTALE

Ensemble Canticum Novum

TARIF C
TOUT PUBLIC 
DURÉE 1h15

Ce concert est pour Canticum Novum l’aboutissement, le jaillissement de treize ans de musique ensemble. Comme les troubadours, ils ont parcouru les routes et les scènes de toute la France et de l’Europe. Ils ont joué des centaines de concerts ensemble, affinant leur pratique, leurs murmures et leurs pleines joies, leur complicité. Ce sont des musiciens et des artisans, leur établi c’est leur instrument, qu’il soit en peau ou en bois, en voix ou en cordes.
Ce concert est comme “le chef d’œuvre” qu’accomplissait l’artisan à la fin de son tour de France. Un “chef d’œuvre” collectif. Avec 14 musiciens, comme les grands ensembles qui circulaient au Moyen Age.
Avec ce concert Al-Basma (« empreinte », en arabe), Canticum Novum plonge dans un des espaces les plus riches et les plus fascinants de la Méditerranée, la péninsule ibérique, où se mêlent les traditions.
Cette terre de cultures croisées a fait naître au Moyen Âge des métissages musicaux, religieux, artistiques et linguistiques incomparables, que Canticum Novum présente dans ce programme avec des pièces arabo-andalouses, des chants en français, latin et provençal, des pièces liturgiques réalisées à la gloire du pèlerinage à Saint- Jacques de Compostelle et des pièces de poésie lyrique galaïco-portugaise (une langue médiévale commune au portugais et au galicien). Ce concert est un voyage et une découverte vers des continents musicaux oubliés qui ont influencé, laissé leurs traces (“Al-Basma”) dans notre musique de maintenant.

En compagnie de Canticum Novum

Du mercredi 28 avril au dimanche 2 mai l’Ensemble Canticum Novum vous propose différents rendez-vous à la découverte de leur répertoire et de leurs instruments de musique singuliers :
– 1 grand concert « Al Basma » – dimanche 2 mai à 17h,
– 4 mini-concerts gratuits dans des lieux insolites – mercredi 28, jeudi 29, vendredi 30 avril et samedi 1er mai, à l’heure du coucher du soleil,
– 3 brèves musicales au bistrot – mercredi 28, jeudi 29 avril et samedi 1er mai, à 18h30,
– des interventions musicales à l’hôpital et en EHPAD,
– d’autres rendez-vous surprise.

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

direction musicale Emmanuel Bardon • chant Lise Viricel, Hélène Richer, Emmanuel Bardon • flûtes Marine Sablonnière, Gwénaël Bihan • flûtes Kaval Isabelle Courroy • vièles Valérie Dulac, Nolwenn Le Guern • nyckelharpa et fidula Aliocha Regnard • harpe Marie- Domitille Murez • oud et chant Bayan Rida • kanun Spyros Halaris • percussions Henri-Charles Caget, Ismaïl Mesbahi  visuel © Pierre Grasset

Production : Canticum Novum. L’ensemble Canticum Novum est conventionné par le Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône- Alpes, le Département de la Loire en Rhône-Alpes et la Ville de Saint-Étienne. Canticum Novum reçoit ponctuellement l’appui de l’Adami et le soutien régulier du FCM et de la SPEDIDAM.


Les Femmes et l’Opéra

Les Femmes et l’Opéra

Verdi, Puccini, Ravel, Donizetti…

vendredi 7 mai 2021 • 19h30

MUSIQUE

Chœur de femmes de l’Opéra National de Bordeaux

TARIF C
TOUT PUBLIC
DURÉE 1h30

« L’opéra est affaire de femmes.
Non pas une version féministe ; non, pas une libération. Tout au contraire : elles souffrent, elles crient, elles meurent, c’est cela aussi ce qu’on appelle chanter. Elles s’exposent… Pas une n’en réchappe, ou si peu…» écrivait Catherine Clément dans L’Opéra ou la défaite des femmes (1978).
Pour ce concert du Choeur de l’Opéra National de Bordeaux, Salvatore Caputo propose une sélection de grands airs d’opéra mettant particulièrement en avant les chœurs féminins et les grandes héroïnes du répertoire, dans des ouvrages dramatiques. Sorcellerie, amours impossibles et passion destructrice sont au rendez-vous de ce programme intense porté par la grâce et la puissance vocale de la soprano Marie-Laure Garnier et par la grande musicalité et la richesse de son timbre de la mezzo-soprano Victoire Bunel.

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

chœur de femmes de l’Opéra National de Bordeaux direction Salvatore Caputo piano Martine Marcuz • soprano Marie-Laure Garnier  mezzo-soprano  Romie Estevès  visuel © François Bouriaud

Production : Opéra National de Bordeaux.


Le territoire du quotidien

Le territoire du quotidien

Création

mardi 8 juin 2021 • 19h
mercredi 9 juin 2021 • 19h

MUSIQUE – CHANTS – RECITS – CREATION PARTAGEE

Jean-Pierre Seyvos / Consortium Où atterrir
S-composition

ENTREE LIBRE
TOUT PUBLIC 
DURÉE 1h15

Lieu du spectacle à définir !

Le territoire du quotidien est une création partagée, c’est à dire entièrement co-créée à toutes les phases – de la réflexion à la réalisation sur scène – par et avec un collectif de collégiens et lycéens de la cité scolaire Louise Michel – Paul Eluard de Saint- Junien. Le territoire du quotidien a comme sujet global la transition écologique, en questionnant ce qu’il est nécessaire et/ou essentiel de faire aujourd’hui pour répondre aux enjeux cruciaux de la situation actuelle.
L’entrée choisie est celle d’une autodescription du terrain de vie (le territoire « réel ») des jeunes et de l’établissement, puis d’un partage collectif sensible (par l’artistique) de cette autodescription, entre eux et avec le public de l’établissement et un large public extérieur.
Cette description indispensable des « nouveaux territoires » (cf. « Où atterrir » de Bruno Latour) se fera donc à partir de deux cartographies :
– une cartographie personnelle : leurs attachements, dépendances, et leurs liens particuliers à leur terrain de vie,
– une cartographie collective : les réseaux d’irrigation de la cité scolaire permettant son bon fonctionnement et son adaptation à son environnement direct ou indirect.

Quelles marges de manœuvre sur ces deux niveaux ? Comment ça marche ?
Que faudrait-il changer et avec qui pour s’adapter au nouveau régime climatique ?
C’est à travers un spectacle, entièrement inventé et fabriqué par eux avec l’accompagnement artistique de S-composition, que le collectif de collégiens et de lycéens, répondra à ces questions.

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

conception, composition, mise en scène et direction artistique Jean-Pierre Seyvos, Chloé Latour et les élèves de la Cité scolaire impliqués en collaboration avec le Consortium « Où atterrir? » visuel © DR

Production : S-composition. Coproduction : La Mégisserie, scène conventionnée, OARA, Cité scolaire Louise-Michel et Paul-Eluard de Saint-Junien, Fondation de France.


Les Frères Jacquard

Les Frères Jacquard

[In]Certain regard : Une analyse critique et cocasse de la musique populaire à travers les âges

Curiosité musicale
jeudi 24 septembre – 21h15
vendredi 25 septembre – 21h15

Jean-Stéphane, Jean-Corentin, Jean-Michel
Les Frères Jacquard
D’après le texte ……………

TARIF A
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 7 ANS
DURÉE 65 min

Les Frères Jacquard, saison 2, épisode 1 / Retrouvailles détendues en perspective !
De retour sur nos planches Les Frères Jacquard sont encore et toujours trois, toujours habités par leur mission de remettre de l’ordre dans la chanson populaire, façon détricotage et reprisage de tube.
Après avoir sillonné les routes en Jacquaravane, distillant joie musicale et chaleur humaine, Jean-Sté, Jean-Co et Jean-mi ont choisi de prendre du recul sur leur discipline et de satisfaire à une demande pressante de leur public en proposant un nouveau spectacle en salle, tout en rythme et pédagogie. Y seront abordés des sujets aussi pointus que : « Les grands chanteurs morts expliqués aux enfants », « Stretch et Bee Gees : Le mystère des voix de tête » ou bien encore « Musique classique et chansons paillardes : Amours interdites ? », etc. Nous avons eu un avant-gout du spectacle à l’issue de leur résidence dans nos murs en 2019.
Nous croisons les doigts pour que ce rendez-vous, programmé en avril 2020 et reporté, pour raisons sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19, à l’ouverture de saison 20-21 de La Mégisserie, soit maintenu ! Du coup on les garde 2 soirées !

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

De et avec Les Frères Jacquard (Jean-Stéphane, Jean-Corentin, Jean-Michel) regard extérieur Patricia Marinier bidouilles et machinations Jonas Thomas • mise en lumière Yann Martinez • mise en son Jean-Sébastien Gratas

Production : Compagnie En Voiture Monique Scop ARL.
Coproduction : La maison de l’eau, Allègre les fumades, Les Elvis platinés – Festival les Transes cévenoles avec le soutien du département du Gard, Le Kiasma, Castelnau le lez, La Mégisserie- St Junien, Les Abattoirs- Riom.
Soutien : La région Occitanie et le département du Gard.


Le chant des arbres

Le chant des arbres

création

sam 17 octobre 2020 • 20h30
dim 18 octobre 2020 • 17h

MUSIQUE – CONTE – DANSE

S-composition – Une création musicale et théâtrale pour ensemble instrumental, viole de gambe, conteur et danseuse
Textes : Jean Giono

TARIF A
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 10 ANS
DURÉE / 1h20

Jean-Pierre Seyvos est le compositeur des gens (La Mégisserie a accueilli depuis plusieurs années ses créations avec les habitants d’ici : Je chante, tu chantes, nous enchantons, Qu’est-ce que t’as dans le ventre…).
Maintenant il est le compositeur des arbres. Ses lignes de partition sont des branches, ses notes des épines, des feuilles vertes, elles chantent, elles vibrent de l’air des forêts.
Un spectacle musical autour de différents écrits de Jean Giono et de sa nouvelle L’homme qui plantait des arbres.
Joué par le conteur Pierre Deschamps, par la gambiste (joueuse de viole de gambe) Marie-Suzanne de Loye, dansé par Mathilde Rader. Avec un quintette à cordes, un orchestre citoyen et des habitants d’ici.
Toutes ces personnes sont rassemblées pour le chant d’un monde dans lequel l’imaginaire, la musique et d’autres personnages (les montagnes, les fleuves, les rivières, les arbres, les oiseaux, le ciel et le vent) ont une place essentielle.

SITE DE LA
COMPAGNIE

conception, composition, direction artistique : Jean-Pierre Seyvos  •  assistante à la mise en scène et à la dramaturgie : Chloé Latour  • scénographie : Françoise Henry   création électroacoustique et spatialisation sonore : Olivier Duperron  •  conteur Pierre Deschamps  •  viole de gambe Marie- Suzanne de Loye  •  danseuse Mathilde Rader  •  ensemble instrumental Quintette à cordes de musiciens issus du CNSMD de Paris : Lou Dufoix, Blandine Lilamand, Audrey Sproule, Polina Streltsova, Violaine Willem et l’orchestre amateur le Symphoenix  •  collaboration artistique Chantal Latour

Production : S-composition. Coproduction : La Mégisserie – scène conventionnée, Ministère de la Culture, SACEM, OARA – Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine.


BIP – à nos classiques !

BIP – à nos classiques !

*BIP – Brigades d’Intervention Poétique : des petites formes de spectacle que La Mégisserie propose hors les murs

du mardi 10 au samedi 14 novembre 2020

ANNULE ou REPORTE

SPECTACLE MUSICAL

Compagnie La Volige – Nicolas Bonneau – Fanny Chériaux

ENTREE LIBRE – réservation vivement conseillée
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 10 ANS
DURÉE  55 min

Fannytastic (qui a chanté magnifiquement Patti Smith, il y a deux ans dans le BIP de La Mégisserie) et une violoniste s’associent pour raconter une petite histoire pas classique de la Grande musique.
John Dowland a-t-il inventé l’intermittence en allant de cour en cour jouer ses compositions ? Pourquoi y a-t-il si peu de femmes compositrices ?
Pourquoi Lully et Molière se sont-ils fâchés ? Quel est le plus grand « fake » de la musique classique ?
Schubert est-il le Kurt Cobain de la musique classique ?
Avez-vous entendu parler du concert des gifles ? Quel compositeur sourd a dit sur son lit de mort : « Je veux seulement vous voir chanter » ? Sauriez- vous chanter de la musique minimaliste ? Et Bach dans tout ça ?
Du XIIe siècle à nos jours, une violoniste et Fannytastic au chant, à l’accordéon et au récit, explorent ensemble leur propre version de l’histoire de la musique classique, de façon drôle, politique ! Des musiciennes accomplies pour une musique pas si sage.

Le calendrier détaillé des représentations à Saint-Junien et dans les communes proches sera établi et communiqué en cours de saison (voir site et accueil Mégisserie).

Si vous souhaitez accueillir ce BIP, chez vous, à la maison, dans les cafés, les bibliothèques… merci de contacter Mariella Grillo / 05 55 02 65 73 / secretariat.general.vienneglane@orange.fr

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

conception et interprétation Fannytastic (récit, chant, accordéon) Jasmine Collet (récit, chant, violon) sur une idée originale de Nicolas Bonneau  visuel © Fanny Chériaux

Production : La Volige, Cie Nicolas Bonneau

En coréalisation avec 


Invisible

Invisible

jeudi 19 novembre 2020 – 19h

ANNULÉ ou REPORTÉ

CONCERT – FOLK, ELECTRO, CHANSON FRANCAISE

Julien Bonnet, Gilles Favreau, Adrien Ledoux
Compagnie du Dagor

TARIF B
TOUT PUBLIC 
DURÉE / 1h15

“ Exister, c’est oser se jeter dans le monde” disait Simone de Beauvoir.

Se jeter dans le monde, se jeter à l’eau, se jeter dans la musique…
Ce projet est né d’une envie de Julien Bonnet d’écrire et de chanter, peut-être quelque chose qui dormait depuis longtemps. Mais pas question d’être seul pour explorer cela, alors Julien va demander à Adrien Ledoux et Gilles Favreau, musiciens aguerris et compagnons de longue date, de participer à cette aventure. C’est comme ça qu’Invisible voit le jour en 2017. Invisible ce sont des chansons à écouter, les yeux fermés, les oreilles ouvertes. Des compositions originales qui puisent aux sources de la folk, de l’électro, de la chanson française, et des clins d’œil à quelques classiques singuliers, qui renaissent sous des couleurs qu’on n’avait pas encore vues.
Un trio multi-instrumentiste, une voix, des univers sonores variés.
Intimiste, intense, vibrant, invisible.
C’est fort, sexy, langoureux, révolté, troublant, irrésistiblement dark…This is Photoshop’s version of Lorem Ipsum. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor, nisi elit consequat ipsum, nec sagittis sem nibh id elit. Duis sed odio sit amet nibh vulputate cursus a sit amet mauris. Morbi accumsan ipsum velit. Nam nec tellus a odio tincidunt auctor a ornare odio.

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

chant, guitare Julien Bonnet • clavier, accordéon, euphonium Gilles Favreau programmations, guitare, clarinette, thérémine Adrien Ledoux • régisseur son Samuel Bourdeix

Production : Compagnie du Dagor.
En coréalisation avec.


Musical Trip

Musical Trip

Florilège autour de la comédie musicale (cabaret, Broadway, opérette…)

Samedi 12 décembre 2020 – 20h30

MUSIQUE

Orchestre de Chambre de la Nouvelle-Aquitaine

TARIF C
TOUT PUBLIC 
DURÉE / 1h15 min

« Moi, j’aime la comédie musicale », comme le chantait presque Trenet, et pourquoi donc ? Parce qu’elle est pleine de joie, de tristesse, de tendresse, de violence, de quotidien magnifié. La comédie musicale raconte la vie à sa manière, rythmée comme un cœur, bouleversante comme une chanson d’amour.
La comédie musicale, c’est du sentiment, explosif, exalté. Sortez vos mouchoirs pour rire et pleurer. Avec l’Orchestre de Chambre de la Nouvelle-Aquitaine et deux jeunes interprètes intenses, nous allons plonger au cœur de la comédie musicale, du cabaret parisien au musical de Broadway en passant par l’opérette allemande. Place à l’émotion !

ARTICLE
DE PRESSE
À LIRE

SITE DE LA
COMPAGNIE

direction Victor Jacob soprano Makeda Monnet ténor Kaëlig Boché  visuels : © Yohan Bonnet

Production : Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine